Le Reconditionnement

Dernier article de la série, sur les tenants et aboutissants de la transformation de bottes de paille, pour l'isolation : Après avoir évoqué, les quantités, la nécessité & la qualité (Voir articles en bas de page) voici en image les différentes étapes de reconditionnement : Un point déterminant à la sécurisation de l'approvisionnement, tout au long de l'année.

La Palettisation

Après avoir décompacté la paille, puis recompacté sous de nouvelles dimensions, les nouvelles bottes sont liées ensemble en paquets.

Le tri en sortie de presse est MANUEL, afin de garantir une qualité optimale

Afin de pouvoir travailler à hauteur d'Homme, les bottes sont conditionnées (compactées & liées) sur la palette couchés, qui est ensuite mise debout pour être évacuée.

Le Stockage

Aucun texte alternatif pour cette image

L'étape du stockage est une étape clé pour l'isolant en paille, car sans machine pour reconditionner, on est obligé de stocker la quantité fraichement moissonné sur une année.

Cela se complique d'autant plus pour les céréaliers, pour qui la météo est de plus en plus difficile à anticiper (le changement climatique y est pour quelque chose) et les obligent à intervenir sur des fenêtres météo plus étroites.

Le Chargement

Aucun texte alternatif pour cette image

Voilà la dernière étape, qui consiste à charger un camion affrété, ou à livrer moi-même en camion grue sur chantier 🏗

Les 24 palettes que peuvent contenir un semi-remorque bâché, se chargent ou se déchargent en 30min !

Vous optimisez ainsi vos temps de logistique interne tout en respectant la matière.

Aucun texte alternatif pour cette image

Maintenant que vous connaissez tout de la logistique de la botte de paille à façon, vous n'avez plus d'excuse pour ne pas vous en servir comme isolation.

🤟

La qualité, maîtrisé !

Nous avons parlé des enjeux de l'isolant paille, voyons maintenant ce qui le rend qualitatif.

Afin de vulgariser quelques principes édité dans les Règles Professionnelles de Construction en Paille, je vous propose de voir en application comment mettre en valeur une botte de paille destiné à isoler !

En effet, il y a plusieurs éléments mesurables qui permettent de valider son utilisation indépendants de l'homme et de la moisson.

batterie de test avant isolation

Après avoir lu cet article, à chaque fois que vous prendrez une botte de paille en main, vous pourrez lui donner de la valeur !

Voyons ensemble les différents étapes que subit une botte de paille en sortie de presse, pour passer du rang de fourrage, à isolant !

1) L'humidité relative

Humidimètre draminski isolenpaille

Unité : %HR

On peut mesurer l'humidité relative à l'aide d'un humidimètre.

Un humidimètre est toujours composé d'un afficheur, et d'une ou deux aiguilles.

L'aiguille, est composé d'une anode et d'une cathode qui permet de mesurer un courant résiduel à l'intérieur du fourrage.

Cela donne une indication à l'appareil, qui transforme l'information en une valeur de %HR lisible sur l'afficheur.

Pour être valider en tant qu'isolant, une botte de paille ne doit jamais dépasser les 20%HR.

Chez ISOL'en paille l'humidité est mesuré en continue en sortie de presse, afin de garantir un isolant de qualité sur l'ensemble de la chaine de production.

2) La masse

Balance pour pesage Isol'enpaille

Unité : kg

On peut mesurer le poids d'une botte à l'aide d'une balance, ou d'un peson.

La plage de mesure doit être suffisamment précise pour mesurer un poids équivalent à une botte. C'est à dire entre 5 et 25kg avec une précision au dixième.

ASTUCE: Les pesons de pêche sont très adaptés par exemple 🎣

Poids d'une palette conditionnée

Chez ISOL'en paille chaque palette est pesé et étiqueté.

Cela permet d'avoir une traçabilité des bottes qui quittent le dépôt. Et évite au futur utilisateur cette opération fastidieuse.

Ici, la palette pèse 280kg. Que l'on divise par les 28 bottes qui la compose. Chaque botte fait donc 10kg.

3) Le format

Aucun texte alternatif pour cette image

Unité : cm

Il est important d'avoir des angles vifs quand on isole avec une botte de paille, afin de remplir tous les vides que l'on veut combler.

Il existe différents formats de bottes. Encore faut-il savoir les mesurer ! D'apparence facile, quand on connais la rigueur des constructeurs, il faut converger vers le même référentiel de mesure!

On peut par exemple utiliser un pieds à coulisse, afin de valider une prise de mesure régulière et précise. Avec un peu d'expérience le tour est joué !

4) Le liage

Aucun texte alternatif pour cette image

unité : m/kg, ou kgF

On utilise pour lié des bottes, des ficelles qui doivent résister à une certaine traction.

Pourquoi ? Car plus on augmente la densité de la paille, plus elle va solliciter la ficelle qui l'entoure !

Il faut donc être attentif à ce que la ficelle soit minimum du type 350, tel que décrit dans les règles professionnelles.

Pour avoir une botte parrallélipédique rectangle, vérifiez que le liage a été fait avec la même tension pour chaque ficelle. Sinon gare aux bananes ! 🍌

5) Le stockage

Aucun texte alternatif pour cette image

Une fois que tous les essais ont été validés avec succès, la paille doit-être stocké dans un lieu ventilé, à l'abris et décollé du sol.

Si vous ne respectez pas cette dernière opération, tout le travail que vous aurez effectué, pourra être remis en question.

Que vous soyez en usine, aux champs, ou sur chantier, les mêmes règles prévalent.

Quand on parle de la matière "paille", vous voyez qu'il y a plusieurs domaines où il faut porter votre attention. Si ce n'était déjà pas le cas, j'espère que vous y voyez maintenant plus clair sur les caractéristiques de la paille dédiée à l'isolation.

Il est vrai que la matière paille n'est à la base pas une matière onéreuse, mais vous voyez que le choix d'une bonne où une mauvaise botte de paille, va bien au delà du choix de la matière!

Apportez de la valeur aux bottes, ISOLEZ EN PAILLE ! 💪

Copyright © 2020 Isol'en Paille - Décarbone le bâtiment - Tous droits réservés - Nicolaas OUDHOF